Le blues des nomades ou comment s’armer musicalement.

Beaucoup de personnes commettent l’erreur de toujours mettre musique, festivités et divertissement dans le même panier. Nous avons tendance à oublier que la musique ne s’arrête pas à ces seules et uniques missions. Mais, les dépasse en étant, pour la plupart des styles, une arme puissante et redoutable contre toutes sortes d’injustices. L’histoire que vous livre Cultus cette semaine est celle d’un genre musical authentique que les précurseurs ont utilisé pour lancer des appels à la révolte. Et ainsi, dénoncer la marginalisation et les massacres. Mesdames et messieurs, le Blues Touareg!

tinariwen_1_nova_140514

Le Blues Touareg est un genre dérivé du blues. Il est aussi appelé Desert Blues, Blues du désert, ou encore Touareg Rebel Music. En Tamasheq (la langue des touaregs), il existe un mot pour désigner ce courant musical : Assouf qui signifie la nostalgie.
Touaregs, quant à lui est un mot faisant référence au peuple de nomades berbères, vivant dans le Sahara : au nord du Niger et du Mali, au sud de la Lybie et de l’Algérie, ainsi qu’au Burkina Faso. On les appelle parfois les hommes bleus d’après la couleur de leur chèche qui décolore sur la peau. Ils parlent le Tamasheq et leur écriture est le Tifinagh.

Tout comme le Blues classique, le Blues Touareg est un genre musical dont la composition rythmique paraît assez simple et, où le chanteur exprime sa tristesse et ses déboires. Ils ont en commun l’utilisation de la guitare électrique ou acoustique, mais le Blues Touareg se différencie par l’utilisation d’autres différents instruments tel que le tambour à eau appelé Tindé, le Tazammart (la flûte des bergers), ou encore le Imzad (violon monocorde joué par les femmes touaregs).
Le Desert Blues est par ailleurs, un mélange de blues et de musique traditionnelle Touareg. Dont la musique tient sa force par la puissance d’une poésie imprégnée de nostalgie.

image

L’histoire du « Blues Touareg » est l’histoire de la souffrance, du massacre et de la répression d’un peuple. En effet, les nomades Touareg ont été constamment confrontés à la domination des populations sédentaires du sud de ces pays. Lors des indépendances du Mali et du Niger en 1960 : Le peuple touareg est donc divisé entre plusieurs états, partage résultant de la création d’états indépendants en Afrique à la suite de la décolonisation.
Cette transition fut très douloureuse pour les touaregs, car les nouveaux gouvernements allaient accentuer les brutalités à leur encontre. Au Mali, l’état les ignore et les marginalise. Au Niger, encore pire que la marginalisation, ils connaissent des massacres répétés tout au long des années 80.
La naissance du Blues Touareg a donc pour origine un contexte bien précis, celui des rébellions touaregs au cours de ces années. Le conflit opposant les forces gouvernementales aux Touaregs dure plusieurs années. Années au cours desquelles, la musique Touareg connait une grande expansion. Nos chers nomades l’utilisent comme arme puissante, portant leurs revendications ainsi que des appels à la rébellion et à la révolte.

On cite parmi les précurseurs de ce style musical Abdallah ag Oumbadougou au Niger,Ibrahim ag Alhabib, ainsi que Alhassane ag Touhami et Entayaden au Mali. Ces noms font partie d’une longue liste d’Ishumars qui ont fait les bases de ce qu’est le Blues Touareg aujourd’hui.
Il est à noter qu’Ishumar est un mot qui signifie Jeunes Touaregs exilés généralement, vers la Libye ou l’Algérie, à la recherche d’un travail et d’un avenir meilleur. On retrouve ce terme, très souvent associé à l’histoire de ce Blues du désert.

IMG_2467

Il existe aujourd’hui plusieurs formes de Blues Touareg: un blues plus occidentalisé, influencé par le reggae, ou encore par le rock. Le Blues Touareg chante l’amour, la paix et la nostalgie. Une chose est sure, c’est un style pouvant difficilement être dénaturé! Nous vous laissons apprécier cette chanson d’un groupe de Blues Touareg des plus connus et ce à l’échelle internationale: Tinariwen. Groupe ayant remporté en 2012 le Grammy Awards du meilleur album de world music, grâce à leur album Assili.

Laissez un commentaire

Commentaires

Abir Adn
Abir Adn

Rédaction - Chant

Abir est dotée d’un côté drôle et plaisant qu’elle exploite pour égayer l’humeur de son entourage. Son amour pour l’art en général et la musique en particulier est indissociable de son être. Très jeune et grâce aux BO de films, elle est attirée par le chant. Ce dernier occupe alors presque tout son temps. C’est en 2012 qu’elle se lance vraiment dans les covers à travers la reprise d’Imik Simik, et expérimente ensuite les groupes en étant vocaliste Blues. Elle s’est mise à l’écriture et la composition, mais n’en fait encore profiter que son proche entourage. S’inspirant de Hindi Zahra, Bonnie Raitt, Norah Jones, Beth Hart ou encore Amy Winehouse, cette jeune chanteuse vous fait vibrer à tous les coups.

Le plus grand collectif marocain d'artistes indépendants
Suivez-nous sur
Newsletter