Lollapalooza : Le plus grand festival de la scène underground

Festival incontournable des années 90, le Lollapalooza a été non seulement un véritable catalyseur à l’émergence du Rock Alternatif, mais aussi l’un des plus grands lieux de pèlerinage des acteurs de la scène underground.

L’idée du festival naquit dans l’imaginaire prétentieux de Perry Farrel, le leader de Jane’s Addiction, le Lollapalooza se voulant être au départ une tournée d’adieu hors du commun. Le groupe, dont l’influence sur la scène underground est grandement reconnue à ce jour, a voulu conclure sur les mêmes principes qui ont défini la scène underground de sa génération et a donc invité d’autres formations qui partagent la même vision artistique pour se joindre à eux, pour une fin en apothéose.
La volonté était probablement d’annoncer la fin de leur mission, qui consistait à faire connaître le rock
alternatif et de passer de ce fait le relais à de jeunes groupes émergents qui allaient marquer les années 90.

La première édition fut donc organisée en 1991, sous le nom de Lollapalooza, toujours une idée de Perry Farrell qui s’est inspiré des fameuses sucettes spirales qui se vendaient en début du siècle aux Etats-Unis et qui symbolisait aussi dans l’argot américain, l’extraordinaire et l’inhabituelle, deux termes qui définissaient pertinemment l’esprit du festival. Ce dernier fit rapidement parler de lui grâce à un line-up d’artistes impressionnants tel que : Nine Inch Nails, Siouxsie and the Banshees & Body Count, etc. Mais aussi, grâce à quelques controverses comme celle qui naquit suite à la performance live plus que mémorable de la bande de Ice-T et leur très célèbre ‘’Cop Killer’’.

Face à l’énorme succès de cette première édition, Perry Farrel décida de ne pas s’arrêter là. Ce qui était en soi une très bonne décision car il se trouve que durant cette période, un nouveau genre musical se préparait à devenir LE mouvement artistique le plus important de la planète, le Grunge. En 1992, année baptisée d’ailleurs ‘‘year of grunge’’ par Spin Magazine, l’expérience fut réitérée en une nouvelle édition qui rentrera dans l’histoire comme l’un des meilleurs lives de l’histoire avec de groupes comme :
Pearl Jam, Soundgarden, Stone Temple Pilots… mais aussi : Red Hot Chili Peppers, Rage Against the Machine, Cypress Hill, House of Pain & bien d’autres…

La tendance se poursuivit ensuite d’année en année avec d’autres événements aussi marquants les
uns que les autres, comme l’apparition des membres de RATM nus sur scène durant la 3ème édition avec un scotch collé sur la bouche afin de protester contre la Parents Music Resource Center, l’organisation qui avait inventé le fameux ‘‘Parental advisory : Explicit content’’ visant à censurer les termes jugés choquants. On cite aussi la dernière tournée des Ramones qui ont accompagné l’année de 1996, ou bien aussi la performance en 1995 du groupe Hole qui se présenta avec Courtney Love en tête, à la place de Nirvana qui était supposé donner une performance sans la tragique fin de son mari et leader du groupe, Kurt Cobain.

Lollapalooza-crowd

Toutefois, le succès du festival commença à défier ses principes. La scène underground n’était plus
aussi underground et le festival commença à être trop connu aux goûts de son public. La présence de
Metallica en 1996 n’arrangea pas les choses surtout que ces derniers étaient réputés pour être un groupe très commercial et dont le courant musical, au lieu d’attirer un nouveau public, apporta au contraire des divergences au sein de ce dernier qui fit clairement part de son désintérêt lors de l’édition suivante en 97. Ainsi, il n’y eut malheureusement pas d’édition en 98, ni en 99, ni en 2000…

Et ce n’est que 2005, et après quelques tentatives infructueuses que le Lollapalooza s’est remis à rassembler les foules avec un line-up très respectable comprenant des noms comme : Weezer, Pixies ou encore Billy Idol… Une reprise toute en douceur pour une longue série d’éditions qui ont permis au festival de grandir et de retrouver ses lueurs d’autans.

Et si l’essence même du festival a été perdu ainsi que l’espoir de le voir influencer encore une fois une
génération comme il l’avait si bien fait avant, le Lollapalooza semble néanmoins être redevenu l’un des rendez-vous artistiques les plus attendus de chaque année.
Et c’est en hommage au 25ème anniversaire de la création du festival et qui se déroule en ce moment
même en Amérique avec comme événement phare le retour sur scène de Radiohead, que nous vous avons présenté ce moment de flash-back en vous promettant bien sûr de vous tenir au courant, comme
il se doit, des actualités Lollapalooza 2016.

Laissez un commentaire

Commentaires

Bady Attary
Bady Attary

Grand mélomane à l’oreille raffinée, Badr est un critique en herbe qui n’hésite jamais à analyser des œuvres en profondeur. Grand Fan de Red Hot Chilli Peppers mais aussi de Gorillaz, Pink Floyd ou encore South Park, il a l’esprit très ouvert et cherche toujours à découvrir de nouveaux sons ou de nouveaux concepts. Mais c’est aussi un multi-instrumentiste puisqu’il joue à 4 instruments : la guitare, la basse, le piano et l’harmonica. Il a également lancé la première radio universitaire au Maroc FST-T Radio, un projet qu’il dit prêt à reprendre très bientôt.

Le plus grand collectif marocain d'artistes indépendants
Suivez-nous sur
Newsletter